Lexique du rôliste
Publié le dimanche 28 mars 2004 par Ragabash
Mis à jour le vendredi 17 septembre 2004
Le langage du rôliste est parfois un peu difficile à décrypter. Voilà un lexique qui devrait permettre d’y voir un peu plus clair.

AD&D : Prononcé "adédé" : Acronyme de "Advanced Dungeons and Dragons", un jeu de rôle américain, le plus connu et le plus joué.

Background : Mot anglais désignant l’environnement, la toile de fond, dans lequel les personnages évoluent (géographie, géopolitique, personnages, science, etc...). Il désigne également l’historique (le passé) du personnage.

Campagne : Succession de scénarios visant à la réalisation d’un but par l’équipe de personnages. Un scénario trop complexe ou trop long, est découpé en plusieurs scénarios représentant des buts intermédiaires et jouables en une séance de jeu. La campagne est l’ensemble de ces scénarios. Le terme, d’origine militaire, provient de l’époque des jeux de guerre dans lesquels le jeu " en campagne " s’attachait à reproduire une série de batailles consécutives, par opposition aux scénarios ponctuels qui retraçaient une bataille spécifique.

Caractéristique : Donnée chiffrée qui existe sous une forme ou sous une autre dans la plupart des systèmes de jeu et qui quantifie les capacités innées des personnages (force, agilité, santé, volonté...). On trouve parfois les termes d’Attribut, Aptitude, Trait...

Compétence : Donnée chiffrée qui existe sous une forme ou sous une autre dans la plupart des systèmes de jeu et qui quantifie les capacités acquises des personnages (escrime, escalade, linguistique, équitation...). On trouve parfois les termes de Capacité, Talent, Faculté...

Classe : La classe du personnage est synonyme du métier du personnage (guerrier, magicien, etc.).

Critique : Cf. réussite critique.

D(nombre de faces) : Abréviation désignant le nombre de faces des dés utilisés dans une partie de jeu de rôle. D4, D6, D8, D10, D12, D20, D30, D100.

Echec total : Cf. fumble.

Echec Critique : Cf. fumble.

Ecran : Cf. paravent.

Extension : Complément d’information sur un jeu visant à préciser son fonctionnement ou à enrichir l’univers de jeu.

Feuille de personnage : Document sur lequel sont écrites les caractéristiques du personnage joué (son apparence, ses capacités physique et intellectuelles, et ses biens).

Fumble : Mot anglais signifiant un échec total lors de l’accomplissement d’une action, une maladresse.

GN : Acronyme de Grandeur-Nature.

Grandeur-Nature : Raccourci de langage employé pour jeu de rôle grandeur-nature, un cousin du jeu de rôle sur table, qui se joue sur pied. On y joue son personnage soit même, comme un acteur de théatre ou de cinéma (mais sans être limité par un script).

Grosbill : Adjectif qualifiant une joueur dont les personnages accumulent les biens et les compétences au-delà du raisonnable, dans le seul but d’être LE plus fort, LE plus riche, LE plus célèbre...

JdR : Acronyme de Jeu de Rôle.

Joueur : Participant à la partie. On distingue le meneur de jeu, qui propose le scénario, décrit l’environnement, incarne les seconds rôles et arbitre les événements, des joueurs proprement dits qui incarnent les personnages principaux.

Meneur de Jeu : Joueur qui prend la responsabilité d’animer et d’arbitrer la partie. A ce titre, il est garant de la qualité de l’expérience de chacun au cours du scénario , à la fois en assurant l’objectivité et la cohérence des résultats qu’il attribue, avec l’aide du système de jeu , aux actions des personnages , et en donnant vie de façon crédible à l’univers de jeu et aux personnages non joueurs . Certains jeux le parent de titres ronflants : Gardien de ceci, Maître de cela, Guide, ou plus simplement Conteur, Animateur, Modérateur, Arbitre. On abrège généralement en meneur ou MJ .

MJ : Acronyme de Meneur de Jeu.

Module : Cf. Extension.

Niveau : Valeur quantifiant la maturité globale du personnage (savoir, sagesse, puissance, etc...).

Paravent : Plaquette cartonnée disposée sur la table entre le MJ et les joueurs afin de cacher à ceux-ci le scénario de l’aventure qu’ils jouent. Habituellement on y trouve imprimé coté meneur de jeu quelques résumés de règles, et coté joueurs une illustation de l’univers de jeu.

Perso : Cf. PJ.

PJ : Acronyme de Personnage Joueur. personnage fictif qui habite l’univers de jeu . Ses capacités sont définies en termes techniques par le système de jeu . Il est en outre défini par sa personnalité, son histoire, ses motivations, son aspect physique, le tout constituant son background . On distingue les personnages des joueurs (PJ), incarnés par les joueurs qui participent à la partie, des personnages non joueurs (PNJ) dont le rôle est tenu par le meneur de jeu . Dans certains systèmes, les capacités des PJ et des PNJ sont définies de façon différente. On utilise souvent l’abréviation perso . Les données relatives à un personnages sont réunies sur la fiche de personnage. (PC en anglais)

PNJ : Acronyme de Personnage Non-Joueur, traduction maladroite de l’anglais "non-player character", ou, mot à mot, personnage "pas de joueur". Il s’agit des personnages qui peuplent l’univers de jeu mais qui sont incarnés par le meneur de jeu et non par les joueurs. On abrège généralement en PNJ . On trouve parfois l’anglais NPC pour "non-player character".Un des personnages joué par le MJ. (NPC en anglais)

Point d’expérience : Permet de quantifier l’expérience acquise (la bonification) d’un personnage durant l’aventure.

Pré-tiré : Personnage de joueur fourni avec un scénario et non conçu par le joueur qui va l’incarner, pour assurer une meilleure adéquation avec l’intrigue, une meilleure cohérence du groupe, ou encore pour gagner du temps sur la création des personnages. Le terme provient des systèmes de création aléatoire de personnage, dans lesquels leurs capacités sont tirées et non pas choisies ou réparties. On préférera le terme de pré-créé.

Réussite critique : Réussite particulièrement exceptionnelle lors de l’accomplissement d’une action.

Rôliste : Joueur de jeux de rôle.

Roleplay : Mot anglais désignant les moments d’une partie de jeu de rôle où un joueur incarne au sens théâtral son personnage.

Scénar : Cf. scénario.

Scénario : Trame générale de l’aventure, où sont défini les personnages que les PJ sont susceptibles de rencontrer et les lieux qu’ils pourront visiter. Il sert de base à l’histoire qui peut évoluer en fonction des actions entreprises par les PJ durant la séance de jeu.

Semi-réel : Synonyme de grandeur-nature utilisé dans le sud de la France.

Supplément : Cf. extension.

Système de jeu : Ensemble des règles qui régissent les aspects techniques du jeu. Il est commode de distinguer le système de définition du système de résolution.
•  Le système de définition est l’ensemble des règles qui quantifient en termes de jeu les capacités des personnages ( caractéristiques , compétences et autres), des objets (armes, véhicules, mécanismes...), des créatures, de l’environnement (température, radioactivité...).
•  Le système de résolution est l’ensemble des règles qui, en confrontant les intentions des joueurs, les capacités techniques des personnages, de leur équipement et de leur environnement et les circonstances, permet d’estimer la probabilité de succès de l’action entreprise. Le jugement du meneur de jeu, et généralement un facteur aléatoire, donnent alors le résultat de l’action (succès ou échec, éventuellement détaillé par degré).

Univers de jeu : Cadre dans lequel se déroulent les aventures fictives des personnages . Il peut s’inspirer d’une oeuvre ou d’un genre préexistant (littéraire, graphique, télévisuel, cinématographique...), d’un contexte historique, géographique, culturel, sociologique réel, d’un corpus de légendes traditionnelles ou encore être une création originale. On parle parfois de Contexte, Cadre, Environnement ou encore, en anglais, de background (toile de fond).

XP : Cf. Point d’expérience.


Rubrique : Le Jeu de rôle
Article suivant : Festival des Imaginales 2004